9- Personne victime d’intimidation et de harcèlement

Tout acte ou commentaire malvenu ou non désiré qui se révèle blessant, dégradant, humiliant ou choquant pour une personne. Celle-ci ressent de la détresse. Le terme agresseur ne vise pas à étiqueter une personne, mais plutôt à cerner le rôle qu’elle joue dans une situation particulière. De même concernant la victime qui peut l’être dans une situation et agresseur dans une autre.

INDICES CE QU’IL FAUT FAIRE CE QU’IL NE FAUT
PAS FAIRE

INTIMIDATION

  • Menaces ou passage à l’acte : la victime ressent de la détresse;
  • Menaces verbales, écrite et physique de violence contre la personne ou contre ses biens;
  • Détérioration ou vol de biens; filature;
  • Défi ou contrainte poussant la victime à accomplir un acte dangereux ou illégal;
  • Demande d’argent ou de biens à la victime pour garantir sa sécurité;
  • Incitation à la haine envers la victime.

HARCÈLEMENT

Se manifeste par des comportements, des paroles ou des gestes répétés :

  • qui sont hostiles ou non désirés;
  • qui portent atteinte à la dignité ou à l’intégrité psychologique ou physique de la personne;
  • qui sont fondées sur l’un ou l’autre des motifs énumérés dans l’article 10 de la Charte des droits et libertés de la personne : la race, la couleur, le sexe, la grossesse, l’orientation sexuelle, l’état civil, l’âge sauf dans la mesure prévue par la Loi, la religion, les convictions politiques, la langue, l’origine ethnique ou nationale, la condition sociale, le handicap ou l’utilisation d’un moyen pour pallier ce handicap.

Accueillir et écouter

Dire à la personne : qu’on la comprend; qu’on la croit;

qu’elle fait bien d’en parler.

Rechercher son accord pour la «référer à une personne qui peut l’aider».

Dire à la personne qu’elle se fait peut-être des idées, qu’elle exagère, qu’elle n’a pas de preuve.

Jouer le rôle de sauveur ou d’agresseur pour défendre la personne. N’importe qui peut devenir un agresseur si un déclencheur se présente: un sentiment de frustration, une perception erronée, l’influence des pairs, le pouvoir sur autrui ou une occasion de regagner un pouvoir considéré comme perdu.

Chercher à contrôler les comportements d’intimidation de l’agresseur sans tenir compte du vécu de la victime peut entraîner une augmentation de la colère ou de la frustration et provoquer chez les victimes des manifestations d’agressivité.

 

L’intimidation, c’est criminel ! Un article du Code criminel pour adultes définit clairement que les comportements d’intimidation sont inacceptables au sens de la loi. Il faut réagir!

RÉFÉRENCES :

CIUSSS de l'Estrie - CHUS, RLS du Haut-Saint-François
Tél. : 819 821-4000

Site Internet : www.cssshsf.com et www.santeestrie.qc.ca

INFO SANTÉ – URGENCE DÉTRESSE : 811

Info violence-intimidation à l’école
Commission scolaire des Hauts-Cantons (CSHC)
Site Internet : http://www.cshc.qc.ca/parent-info-intimidation-violence.php

TEL-JEUNES
Tél. : 1 800 263-2266
Forum : http://teljeunes.com/forums/participez
Texto*: 514-600-1002

Jeunesse J’écoute
Tél. : 1 800 668-6868

Site Internet : http://www.jeunessejecoute.ca

DIRA-Estrie - Nous nous déplaçons dans votre municipalité
Dénoncer, Informer, Référer et Accompagner)
Centre d'aide aux ainés victimes de maltraitance

819-346-0679 C'est gratuit et confidentiel

AÎNÉS
Ligne aide : 1-888-489-2287

2 sites Web :
Maltraitance envers les aînés
Stop abus aînés

Sûreté du Québec poste de la MRC du Haut-Saint-François
Urgence : 310-4141
Site Internet : http://www.suretequebec.gouv.qc.ca/poste-mrc-du-haut-saint-francois

Sources principales : http://www.bced.gov.bc.ca/sco/resourcedocs/fob_sec_f.pdf
http://www.usherbrooke.ca/fmss-respect/quest-ce-que-le-harcelement/