8- Personne victime d’agression sexuelle

QU’EST-CE QU’UNE AGRESSION SEXUELLE ?

C’est un acte de domination et de pouvoir envers une personne contre son gré. L’agression sexuelle n’est pas une relation sexuelle, c’est : UN CRIME CONTRE LA PERSONNE

SES FORMES : Viol, inceste, attouchements, agressions sexuelles commises dans les relations amoureuses, harcèlement, exhibitionnisme, voyeurisme, appels obscènes, etc.

INDICES CE QU’IL FAUT FAIRE CE QU’IL NE FAUT
PAS FAIRE

* Il n’y a pas d’indicateur précis puisque les victimes se sentent bien souvent honteuses et coupables des agressions subies. Ce qui explique la difficulté à dévoiler.

Toutefois, on peut retrouver ces éléments :

  • Peur d’être seule (hommes, foule);
  • Colère, agressivité;
  • Tristesse, désespoir, honte, culpabilité;
  • Perte de l’estime de soi;
  • Douleurs physiques, MTS;
  • Anxiété, insomnie, perte d’appétit;
  • Grossesse;
  • Confusion;
  • Augmentation de la consommation, de médicaments et/ou d’alcool et/ou de drogues, etc.

Écouter la personne sans porter de jugements;

Croire la personne;

Adopter une attitude compréhensive et chaleureuse, dites-lui que vous êtes avec elle;

Respecter son rythme, attendre qu’elle choisisse d’en parler;

Lui faire sentir que ses réactions sont normales et saines (pleurer, garder le silence, être agressive, etc.);

Créer un climat de confiance, l’aider à exprimer ses émotions : colère, peur, honte, culpabilité, etc., sans la brusquer;

L’informer du mieux que vous pouvez sur les ressources;

L’aider à faire les meilleurs choix pour elle (se rendre à l’hôpital ou non, porter plainte ou non, etc.).

Porter des jugements sur la façon de vivre de la personne, la blâmer pour ce qu’elle a fait (Pourquoi as-tu ouvert la porte? Pourquoi marchais- tu là?) ou n’a pas fait (Pourquoi ne t’es-tu pas défendue?);

Jouer au détective et obliger la victime à raconter dans les détails;

Diriger toute notre attention vers l’agresseur parce que nous sommes en colère et ne pas être à l’écoute des besoins de la personne;

Nier la réalité de l’agression sexuelle en lui disant que tout est fini et qu’il faut oublier;

Surprotéger la personne et prendre les décisions à sa place;

Cacher l’agression, encourager à se taire et surtout à n’en parler à personne d’autre.

*L’important c’est de référer le plus tôt possible si la personne est volontaire ou d’appeler pour avoir de l’accompagnement si la personne ne veut pas communiquer avec la ressource spécialisée.

RÉFÉRENCES :

INFO-SANTÉ / URGENCE-DÉTRESSE : 811
Site Internet : www.cssshsf.com

Centre de femmes La Passerelle
Tél. : 819-877-3423 ou sans frais 1-877-447-3423

Centre d’aide et de lutte contre les agressions à caractère sexuel (CALACS)
Tél. : 819-563-9999    24HRES/7 JOURS
Site Internet : http://calacsestrie.com

TEL-JEUNES
Tél. : 1 800 263-2266
Forum : http://teljeunes.com/forums/participez
Texto*: 514-600-1002

Jeunesse J’écoute
Tél. : 1 800 668-6868

Site Internet : http://www.jeunessejecoute.ca

DIRA-Estrie - Nous nous déplaçons dans votre municipalité
Dénoncer, Informer, Référer et Accompagner)
Centre d'aide aux ainés victimes de maltraitance

819-346-0679 C'est gratuit et confidentiel

AÎNÉS
Ligne aide : 1-888-489-2287

2 sites Web :
Maltraitance envers les aînés
Stop abus aînés

Sûreté du Québec poste de la MRC du Haut-Saint-François
Urgence : 310-4141
Site Internet : http://www.suretequebec.gouv.qc.ca/poste-mrc-du-haut-saint-francois

Source : Fiche réalisée avec la collaboration du Centre de femmes La Passerelle du Haut-Saint-François